Rechercher

Êtes-vous prêt à danser avec la douleur?


Êtes-vous à l’écoute des messages de votre corps?


Êtes-vous en mesure d’être en gratitude envers votre corps lorsqu’il vous informe?


Quand vous ressentez une douleur physique, émotionnelle ou psychologique, êtes-vous apte à écouter le message, à l’accueillir et à être reconnaissant-e envers votre corps?


Lorsque l’on ne se sent pas bien, qu’une douleur, une résistance apparaît, il n’est pas toujours facile d’être doux et bienveillant envers soi.


Au fil des 20 dernières années, j’ai souvent observé, chez mes clients, que la douleur les amenait à ressentir de la colère, à résister aux appels de leur corps.


J’ai, moi-même, parfois cette tendance à me rebeller contre mon corps lorsqu’une douleur apparaît, surtout lorsqu’il s’agir d’une douleur physique. Par exemple, dernièrement, j’ai ressenti une forte douleur dans le bas du dos qui m’a complètement arrêtée. J’avais même de la difficulté à me déplacer d’une pièce à l’autre dans la maison. J’ai été littéralement clouée au lit la première journée. J’ai tenté de me défaire de la douleur par différents moyens, sans succès. J’étais en colère contre mon corps de me limiter ainsi.


À cet instant, j’étais tellement fâchée que je n’arrivais pas à être douce, bienveillante et à l’écoute de ce que mon corps voulait me dire.


Après deux jours de vaines tentatives, j’ai réalisé que j’étais en résistance contre la douleur. Qu’elle était tout simplement un message que mon corps voulait me livrer, que ce soit pour me dire que j’avais besoin de ralentir ou pour m’informer d’une émotion qui n’arrivait pas à être vécue.


À l’instant où j’ai fait cette prise de conscience, je me suis mise en position d’accueil vis-à-vis de la douleur et je me suis rendue disponible à recevoir le message.


J’ai pris du temps pour écouter, pour accorder l’espace nécessaire afin de vivre la douleur et j’ai littéralement DANSÉ avec elle.


J’ai pris mon dos entre mes mains et j’ai dansé avec la douleur, selon les mouvements que mon corps me permettait de faire.


J’ai écouté attentivement, avec bienveillance, dans un espace de douceur et d’accueil.

Le lendemain, la douleur était complètement disparue et j’étais rétablie!



C’est très puissant d’écouter les messages de notre corps et de se placer en position d’accueil lorsqu’il y a des résistances.


Le corps nous lance régulièrement des messages. Lorsque nous ignorons les chuchotements, il se met à crier et l’inconfort se fait de plus en plus grand.


Il est très précieux, voire même primordial, d’être doux, bienveillant et dans l’accueil envers soi.


Maintenant, dites-moi…


Prenez-vous le temps de vous arrêter et d’écouter lorsque votre corps vous parle?